Forum Social Rdc

27 décembre 2012

Danny Singoma désigné DG du CENADEP

Le secrétaire permanant du PRODDES Danny Singoma a été désigné Directeur général du Centre National d’Appui au Développement et à la Participation Populaire, en remplacement de Baudouin Hamuli, élu à son tour président du Conseil d’administration de cette structure.

Des changements importants des fonctions ont été opérés à la tête de l’ONG CENADEP (Centre National d’Appui au Développement et à la Participation Populaire).  Au cours de l’Assemblée générale organisée depuis le vendredi 14 décembre 2012, le secrétaire permanent de Proddes Danny Singoma a été élu Directeur général de cette structure, en remplacement de Baudouin Hamuli (en fonction depuis 2000) qui, à son tour, a été élu président du Conseil d’administration. Ce dernier qui a pris la place Modeste Mutinga, actuellement Rapporteur au Sénat, sera secondé par Mme Léonie Kiangu, élue  vice-Président.

Fils de la maison (Cenadep), Danny Singoma a d’énormes défis qui l’attendent en rapport avec l’amélioration des droits sociaux et économiques des communautés. Cette lutte est, certes, le cheval de bataille du CENADEP.forum_social_caravane

Il n’est plus une personne à présenter urbi et orbi. C’est un vieux routier de la société civile dans le domaine de la mobilisation sociale.  Ce nouveau promu est enclin dans le mouvement associatif congolais à travers des actions de grandes mobilisations populaires sur des questions de droits  sociaux et économiques dont il est le grand défenseur. Il est un laboratoire d’idées et sait prendre les risques.

A son actif, Danny Singoma a mené plusieurs actions qui ont fait boule de neige dans l’histoire de la société civile et qui sont gravées dans la mémoire collective. Il s’agit  du  Forum social congolais qui a mobilisé en 2007 près de 3000 personnes à Kinshasa et presque un même nombre à Lubumbashi lors de la deuxième édition de cette activité en 2009 et autant à la troisième édition, tenue à Kinshasa en 2011.

Parmi ses œuvres, l’on cite le carrefour paysan qui est à sa deuxième édition, considérée un lieu d’échanges d’informations et d’expériences entre les paysans du pays. Et, le Forum Social Africain dont le préparatif est en cours et qui aura lieu du 17 au 20 Janvier 2012. Cette activité attend mobiliser près de 5000 personnes qui viendront de l’ensemble du pays, y compris des  étrangers.

Egalement, il a initié le Festival de solidarité, un espace alternatif de promotion de la liberté d’expression,  qui mobilise la jeunesse artistique de quartiers populaires de  Kinshasa qui  est à sa deuxième édition.

N’étant pas tombé comme un cheveu dans la soupe, Danny Singoma a été responsable du programme FADOC au CENADEP avant d’être désigné Secrétaire permanent du PRODDES.

 

 

Posté par forumsocial à 13:51 - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 décembre 2012

Le 3ème forum social lancé à Kinshasa pour interpeller les politiques sur les conditions sociales congolaises

Une caravane a été organisée dimanche à Kinshasa pour marquer l’ouverture de la 3ème édition du Forum social qui offrira pendant quatre jours un espace à la population pour interpeller les acteurs politiques sur les conditions sociales des Congolais.

La troisième édition du Forum social a été lancée dimanche 23 octobre dernier au carrefour des jeunes à Kinshasa. Elle a été précédée, le même jour, par une caravane qui a réuni des associations des jeunes, des organisations paysannes… Mais, les ONG ont brillé par leur absence.

Cette caravane est partie du rond point Kimpwanza à Kasa-vubu pour le carrefour des jeunes à Kalamu, via l’avenue Assossa, le boulevard Triomphal, les avenues Gambela, Victoire et Kasa-Vubu.

Placée sous le thème mobilisateur « 51 ans après l’indépendance, où sommes nous ? », ce forum prendra fin le mercredi 26 octobre prochain et, offrira pendant quatre jours une précieuse opportunité à la population d’interpeller les acteurs politiques emballés dans la course électorale sur l’état des lieux des conditions sociales des Congolais.

« En pareilles occasions, l’ouverture de l’événement comme forum social congolais doit être marquée par des festivités. Et selon nos traditions, le forum social commence toujours par une caravane, les gens marchent pour manifester leur joie, leurs retrouvailles de manière à ce qu’ils soient visibles », a souligné le coordonnateur de cette activité Martin LOFETE NKAKE.dani_f

Celui-ci a poursuivi que les calicots alignés avec des messages clés doivent êtres aussi remarqués par le public de telle sorte qu’il y ait dissémination de l’information.

« Donc aujourd’hui, la marche pour le forum social est une étape d’ouverture, viendra en suite l’étape des ateliers, des conférence-débats, etc. », a-t-il précisé.

Selon le secrétaire permanent de Prodes Dani SINGOMA, ce rassemblement est simplement pour donner une opportunité à notre population de pouvoir avoir un espace populaire de liberté d’expression, ça veut dire que les gens s’expriment comme ils veulent avec leurs messages, leurs revendications, leurs soucis tout en essayant de proposer des alternatives.

« Nous ne sommes pas un parti politique, nous ne sommes ni de l’opposition, nous ne sommes ni du pouvoir mais, nous sommes la Société Civile sans couleurs. Et à travers nous, nous nous réunissons pour que nous puissions proposer des alternatives à la construction du pays, à la gouvernance et à tout ce qu’il faut pour améliorer les conditions des vies des populations » a-t-il déclaré.

En ce qui concerne les attentes de cette grande activité, Dani SINGOMA a fait savoir : « nous attendons de ce forum que les gens puissent s’exprimer librement, les dirigeants comprennent que la population ont leur revendication et qu’elle a besoin de s’exprimer ».

Il a enfin appelé les dirigeants de tenir en compte les revendications de la population, surtout dans la reformulation des projets de programmes pour les élections avenirs.

Des banderoles et calicots, porteurs des messages déjà

Avant même le Forum, déjà l’on se faisait une idée sur la nature des messages à passer en lisant les inscriptions placardées sur des banderoles, calicots, T-shirts et autres objets. Ces messages ramassent tous les secteurs de la vie.

On pourra lire inscriptions liées aux élections, soins de santé, à la justice, au travail :

« Nous jeunes congolais, nous voulons des élections transparentes et apaisées », « Non à toute forme des violences avant, pendant et après les élections », « la justice pour tous, dignité de la personne humaine », « Ensemble, formulons des propositions nouvelles  pour l’avenir d’une Rdc plus digne, plus juste, plus juste, plus égalitaires, plus respectueuses de la dignité humaines », « 51 ans après l’indépendance, les travailleuses congolaises et les travailleurs congolais méritent un travail décent pour une vie décente », « Pour l’accès de tous aux soins de santé de qualité, à une alimentation saine, à une vie digne et à une travail décent ».

Il y eu également des messages sur l’enfant congolais, la femme, l’enseignement : « Nous exigeons la participation active dans l’élaboration du plan stratégique 2011-2015 pour la réduction de la pauvreté », « nous militons pour l’enseignement de qualité pour tous », « L’enfant congolais n’est pas un danger, il est en danger. Protégeons ses droits », « Investir dans l’homme pour son bien être ».

Des messages sur l’environnement, la sécurité et la situation politique n’ont pas manqué : « 51 ans après, quel avenir pour nos forêts », « Un autre Congo sans misère et possible », « 2011, plus jamais des députés qui trahissent les intérêts de peuple congolais », « la protection de l’environnement  et l’utilisation rationnelle de nos richesse, un devoir civique », « Luttons contre le Kuluna en Rdc », « Soutenir les jeunes artistes et leurs œuvres »...

Hyamaz/MMC

Posté par forumsocial à 11:18 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

3ème Forum social : des dénonciations et recommandations pour l’amélioration sociale des Congolais

Le 3ème Forum social a accouché des retombées très accablantes, dont le contenu est constitué des dénonciations des antivaleurs dans tous les domaines et des propositions palliatives au gouvernement et aux députés pour l’amélioration des conditions sociales des congolais.

La troisième édition du forum social qui s’est ouvert dimanche 23 octobre par une caravane, s’est clôturée mercredi 26 octobre dernier au Carrefour des Jeunes de Matonge à Kinshasa/Kalamu.

De ces assises placées sous le label « 51 ans après l’indépendance, où sommes nous ? », il ressort des retombées très accablantes qui sont essentiellement constituées des dénonciations des antivaleurs dans tous les domaines et des propositions palliatives à l’intention du gouvernement et des parlementaires pour l’amélioration des conditions sociales des congolais.

Ce forum avait  pour but de permettre une réflexion profonde de la société congolaise sur les questions brûlantes d’actualité.

forum_social_caravaneSelon le coordonateur du Forum Social Martin Lofete Nkake, la troisième édition du Forum social est une opportunité pour l’ensemble des mouvements de la société civile congolaise de mieux analyser le processus démocratique en RDC et de cerner les véritables causes de la dégradation sociale continue dans un pays qui ne manque ni des personnes compétentes ni des ressources naturelles nécessaires.

Cette activité de grande envergure a réuni plusieurs catégories de couche sociale notamment les Syndicalistes et acteurs des ONG, des mouvements associatifs et des Mutuelles de santé. Il y a eu également des intellectuels, artistes, paysannes et paysans, travailleuses et travailleurs, salariés, étudiants, congolais de la Diaspora, chômeuses et chômeurs, pauvres.

Ce qui ronge le pays, selon les forces sociales

Ils se sont révoltés contre la misère qui frappe la majorité de la population congolaise, dans un pays aux multiples richesses du sol et du sous-sol et, (ils se sont) indignés par l’attitude des politiciens qui ne prennent  point en compte les aspirations de la population dans leurs attitudes et actions et ne recourent à elle que pendant la période électorale.

Les forces sociales ont dénoncé la corruption, l’impunité, le clientélisme, le tribalisme, le culte de la personnalité, le détournement des deniers publics, le favoritisme, les disparités sociales et les violations des droits et libertés individuelles.

En outre, elles se sont opposées à l’hégémonie des institutions financières internationales, à la destruction de nos valeurs et cultures, à la dégradation de l’environnement, à l’insalubrité nocive dans des villes et villages, à l’instrumentalisation des enfants par les politiques, à l’intolérance de tous bords, aux violences interminables contre les femmes, au meurtre des défenseurs des droits humains, aux intimidations des syndicalistes, aux tracasseries administratives et fiscales, à l’insécurité dans les transports aériens, routiers, ferroviaires et maritimes.

Les participants ont entre autres dit non aux attitudes des sociétés multinationales qui ne garantissent pas un emploi productif et durable, ainsi qu’aux  manœuvres des politiques et plusieurs chefs d’entreprises qui encouragent la prolifération des syndicats de travailleurs dans le seul but de fragiliser l’action syndicale et accroitre la misère des travailleurs.

Les attentes des Forces sociales

Au regard de ces observations, les Forces sociales ont invité les élus à voter une Loi contre les Fonds Vautour et les dettes odieuses et à mettre  sur pied une Commission d’Audit de la dette au niveau du parlement et du Gouvernement.dani_f

Elles ont plaidé pour l’élaboration d’une politique culturelle cohérente avec la participation de la société civile culturelle de toutes les disciplines qui valorise la création avec sa liberté d’expression, définit le statut de l’artiste, soutient les industries créatives, la formation artistique et les infrastructures culturelles.

A les en croire, les candidats aux élections présidentielles et législatives doivent présenter et à défendre leurs programmes sociaux. Ils ont appelé l’ensemble des populations à voter ses dirigeants sur base des programmes ambitieux et réalistes et sur base de la crédibilité des candidats liés à leur passé dans la gestion de la sphère publique et privée.

Les participants souhaitent voir les décideurs nationaux mutualiser les efforts afin d’obtenir que chaque citoyen ait accès  aux soins de santé.

Ils ont appelé à la solidarité tous les mouvements sociaux, les mouvements des jeunes, les mouvements des femmes, les associations des quartiers, les Mutuelles de santé, les Syndicats et les ONG qui croient à la lutte des antivaleurs.

Pour eux, les Congolaises et Congolais doivent reconstruire la paix, la solidarité, la tolérance, le respect de la dignité humaine, l’égalité homme-femme, le respect et la promotion de la personne avec handicap, la protection des enfants et des vulnérables.

Par ailleurs, les participants ont émis le vœu de  voir les Mouvements et les organismes du Monde engagés socialement à soutenir les mouvements sociaux congolais à lutter contre la dette odieuse et toute forme d’oppression, contre les diktats du FMI et de la Banque Mondiale, les directives de l’OMC et contre les accords de coopération mal négociés.

Ils ont recommandé les hommes politiques de la RDC à marcher selon les attentes de la population et à privilégier la Vie et les droits sociaux  des populations dans la conception des politiques de développement et dans la négociation de tous les accords de coopération.

Il y a lieu de noter que le Forum social Congolais est partie intégrante du Forum Social Mondial et du Forum Social Africain. C’est un pas vers la souveraineté nationale  et vers une République Démocratique du Congo plus juste et plus égalitaire.

Hyamaz/MMC

Posté par forumsocial à 11:00 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Kinshasa accueille le 6ème forum social africain du 17 au 20 janvier 2013

Le 6ème forum social africain aura bel et bien lieu du 17 au 20 janvier  2013 sur le site du Jardin Botanique de Kinshasa, en vue de faciliter des échanges entre Mouvements engagés de la société civile africaine et congolaise.

Kinshasa, capitale de la RDC, aura l’insigne honneur d’abriter pour la première fois le forum social africain, du 17 au 20 janvier  2013 sur le site du Jardin Botanique. La 6ème édition de cette activité d’envergure africaine.

Cette information a été livrée par Danny SINGOMA, Secrétaire Permanent du PRODDES-R.D.Congo à l’issue d’une réunion de préparation tenue lundi 10 décembre 2012 au centre Wallonie-Bruxelles à Kinshasa/Gombe.

« La raison d’être de cette réunion, c’est pour ouvrir davantage l’espace de préparation du forum social africain, c’est à dire nous, nous sommes du forum social congolais, nous recevons le forum social africain. Et, nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes, c’est participatif. Il faut que les organisations congolaises, les associations de syndicalistes et autres se mettent au pas de danse pour le préparer. Que ce ne soit pas quelque chose qui leur est dictée, mais quelque chose à laquelle eux-mêmes ont participé pour apporter leur touche pour que le forum se passe dans de bonnes conditions », a déclaré Secrétaire Permanent du PRODDES-R.D.Congo.forum_social_caravane

En effet, le 6ème Forum Social Africain est un espace ouvert, non exclusif et démocratique de dialogue et d’échanges entre Mouvements engagés de la société civile africaine et congolaise. C’est aussi un espace de renforcement de la lutte pour le progrès social.

Cette édition sera un moment clé de réflexion et d’échanges d’expériences, entre différents acteurs sociaux de divers horizons, sur les causes de a dégradation sociale ainsi que les pistes d’Actions possibles pour s’en sortir.

Pour Danny Singoma, c’est une occasion de réfléchir et proposer des alternatives concrètes par rapport à la gouvernance, au pillage, sécurité et autres choses.

Il a fait savoir que l’ensemble de toutes les organisations de la société civile congolaise, des ONG, des associations, des syndicats, mouvements de femmes et consort, tous pour une fois au Congo, vont recevoir les autres mouvements de l’Afrique qui viennent en solidarité, face à tout ce qu’il ya comme problèmes, comme difficultés, comme plaidoyer.

« Nos frères de l’Afrique viennent nous soutenir dans le combat et porter ce combat non pas seulement à la dimension congolaise mais à la dimension africaine, parce qu’il y a beaucoup de choses dont nous sommes victimes au Congo et que la solution se trouve en dehors du Congo, au niveau peut être de l’Afrique… C’est bouger et bousculer au niveau de l’Afrique pour que nous ayons des solutions et c’est ça le sens du forum social, c'est-à-dire, nous ne restons plus simplement au niveau du Congo, mais nous allons au-delà du Congo pour chercher des solutions et proposer des alternatives à la gouvernance des pays africains pour que nous, les Congolais, nous puissions tirer profit », a-t-il précisé.

« L’Afrique des peuples en marche vers les un Autre monde de justice sociale, d’égalité, de paix et de démocratie » tel est le thème retenu pour cette édition qui sera organisée par un Comité local d’organisation sous la supervision de la Coordination et du Secrétariat du Forum Social Congolais ainsi que de celle du Secrétariat du Forum Social Africain. Des Commissions de travail sont mises en place et travaillent en étroit lien avec le Secrétariat du Forum Social Congolais

Il y a lieu de souligner que ledit forum a pour objectif d’appuyer la consolidation du processus du Forum Social Africain par une grande mobilisation des peuples africains à la construction participative de nouvelles alternatives pour le développement harmonieux de l’Afrique dans la dignité et la totale liberté des choix populaires en matière politique, économique et sociale.

De surcroît, il s’emploie pour développer une solidarité africaine à l’égard de la population congolaise dans sa lutte pour une société pacifique, démocratique et de justice sociale.

Cette activité d’envergure va s’articuler autour de 8 points à savoir : Participation Citoyenne et Culture Démocratique -Ressources naturelles et qualité de vie -Sante, Droits Sociaux et Protection Sociale.

Il y a également, Mouvements Paysan et Souveraineté alimentaire -Paix ; sécurité et cohabitations pacifiques -Coopération internationale et rapports nord-Sud et Sud-Kivu -Droits des femmes et des jeunes -Avenir des mouvements sociaux en Afrique et Agenda Africain au Forum social Mondial Tunis 2013.

 

Hyamaz

 

 

Posté par forumsocial à 10:26 - Permalien [#]
Tags : , , ,